Forbes Welcome

Forbes Welcome


Forbes Welcome

Depuis son départ de GPA, Abilio Diniz (http://www.forbes.com/profile/abilio-dos-santos-diniz/) consacre son temps à BRF et recherche de nouveaux investissements. En augmentant sa participation au capital de Carrefour France à plus de 5% des actions, Peninsula est le quatrième sociétaire du géant. À 78 printemps, il revient dans le monde de la distribution brésilienne, avec un partenaire de choix. La participation au capital de la branche de Carrefour au Brésil est portée à 12 pour cent mi-2015. Dès lors, Abilio Diniz détient, via Peninsula, 2 sièges au conseil d’administration.

Abilio Diniz possède de l'influence au sein du sous-continent brésilien

Abilio Diniz appartient aux personnages les plus fascinants du sous-continent brésilien. D'après le magazine "Forbes", la fortune de l'entrepreneur est estimée à près de 4 milliards de $ et fait de lui la dixième fortune du sous-continent brésilien. D’après l’hebdomadaire brésilien "Epoca", il fait partie des cent célébrités possédant le plus d'influence au sein du sous-continent brésilien. Au cours de l'année 2011, Abilio Diniz joint la Chambre de Politique et de Compétitivité et performance, dont les missions sont d’augmenter la performance des services publics et de rendre compétitives les entreprises du sous-continent brésilien.

Un chef d'entreprise qui a traversé les crises

Le le groupe d'Abilio Diniz fait face à d'importantes difficultés financières au cours de la décennie 90, alors que le pays connait une dramatique crise économique. Le plan de relance sévère mis en place par le patron permet de sauver le groupe GPA, qui vend son activité au Portugal, ferme un tiers de ses magasins et licencie vingt mille employés. Abilio Diniz participe au Conseil Monétaire National à la fin de la décennie 80, en pleine situation d’hyperinflation.

Le recul de la Banque Brésilienne de Développement mais aussi le refus de Jean-Charles Naouri, le patron de Casino, entrainent l'échec de la fusion de Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil. Le groupe Pão de Açúcar atteint sa stabilité financière juste après la crise économique et entame les discussions de partenariat avec Casino. Il affronte en effet la concurrence du géant français Carrefour en terre brésilienne. Abilio Diniz revend 1 Mi$ d’actions au groupe Casino. Jean-Charles Naouri, le PDG de Casino, doit prendre sept années plus tard la tête du groupe GPA.

En 1959, Abilio Diniz crée la première grande surface du groupe. Une dizaine d’années plus tard, GPA rassemblait quarante supermarchés et mille quatre cents employés En rapport avec le Pain de Sucre de Rio, le magasin familial est appelé Pão de Açúcar. Pour améliorer sa propre chaîne, Abilio Diniz s'est inspiré de la réussite de Carrefour, dont il a connu les créateurs en 1974.